Month: octobre 2015

« Non au projet de renouvellement de la carrière Budillon Rabatel

           Principaux axes du projet de renouvellement déposé par Budillon Rabatel
-sur une superficie de 34 000 m2 relancer une activité d’’extraction, de stockage, de recyclage
et de transport de matériaux interne et externe.
-d’extraire de la zone (voir plan recto) une masse de 90 000 T par an sur un horizon de 10 ans
-de laisser une épaisseur minimum de 1 m non exploitée entre le carreau de la carrière et
le niveau de la nappe phréatique.
-de réaménager la zone (voir plan recto) par un remblai de la cote 228 à 240 NGF
(nivellement général  France), et ajout de talus, banquettes et arbres.

                                        Plan Topo

L’opposition de SES et les impacts négatifs et irréversibles de ce projet
- Nous assistons avec ce projet à une « sur-industrialisation du site », 3 entreprises avec 6
activités industrielles générant une folle dérive des risques pour les citoyens et leur
environnement immédiat.
-L’extraction, le stockage, le recyclage, le transport de BR se cumuleront avec les trois autres
entités existantes, les impacts en résultants auront des effets majeurs et irrévocables :
bruit: augmentation massive des sources sonores (trafic intense de camions et engins
d’extraction, de recyclage, de stockage et de traitement)
air : augmentation significative de l’empoussiérage de part un accroissement des stockages
et du trafic interne et externe aux carrières. Poussière de silice et d’enrobé rebroyé !!
eau : un fond de fouille à 1m du niveau de la nappe est tout simplement irresponsable et
scandaleux, qui croire ? la DREAL qui parle d’’une épaisseur de 3M entre fond de fouille et
la nappe ou ce projet soutenu par BR ?

Vue aéri.la Sône
sécurité publique : une augmentation sensible du trafic camions (CU 20T) par ailleurs déjà
conséquent qui traverseront notre village semant leurs gravats, menaçant les habitants et
détruisant les chaussées. Le creusement le long de la RD71 présente un risque d’éboulement
substantiel (déjà de nombreuses traces).
-Les volumes extraits estimés paraissent extrêmement optimistes, BR veut nous leurrer,
à t-il vraiment seulement l’intention d’extraire ?ou veut-il simplement avoir le droit d’occuper
l’espace afin de développer ce que bon lui semble ?
-La société BR semble vouloir travailler le recyclage à grande échelle, en a-t-elle l l’autorisation
à ce jour ? Y-a-t-il une demande d’autorisation de traitement de produit recyclable en cours à
la préfecture ? Ce recyclage est, de plus, générateur de poussières extrêmement nocives
(fraisage d’enrobés) et de bruit.
-De nombreuses études complémentaires au projet datent de plusieurs années et dans ce dossier
on pointe de nombreuses inexactitudes : enfouissement non contrôlés, pentes non respectées !!!!

vue aérienne 2
Notre engagement citoyen est de soutenir l’association SES dans sa lutte pour que cessent ces
activités nuisibles et insupportables. Le Commissaire Enquêteur assurera une permanence de
9 à 12h : le Jeudi 24/09 , le Mercredi 30/09, le Jeudi 08/10, le Vendredi 16/10 et le Samedi 24/10
Des membres de SES seront présents et disponibles pour discuter et préciser les dangers que
représente cette demande de renouvellement. Une pétition d’opposition sera lancée.
Votre Association Santé-Environnement-La Sône