Month: mars 2017

communiqué de SES

Communiqué de l’association « Sône Environnement Santé »

Depuis mai 2013, notre association ne cesse de dénoncer les multiples problèmes rencontrés par la population de La Sône et des environs, liés à l’exploitation du site des carrières et aux activités enrobage de la société CHAMBARD.
Heureusement, en décembre 2013, nos actions ont permis l’arrêt et le démantèlement de la centrale d’enrobage la plus ancienne.
Où en sommes-nous aujourd’hui ?

Dans son courrier du 21/03/2016, la Préfecture nous annonce que la société CHAMBARD s’engage à déplacer sa centrale et à cesser toute activité sur le site dans un délai maximum de 5 ans.
A ce jour, les populations environnantes continuent à en subir les rejets nocifs avec toutes les conséquences que cela peut occasionner sur la santé et l’environnement.
SES veillera à ce que les engagements tenus par CHAMBARD dans ce courrier ne restent pas lettre morte.

Dans ce même courrier, la Préfecture nous informe que le gisement de la carrière exploitée par l’entreprise Bonnardel est épuisé, que l’entreprise Budillon Rabatel renonce à sa demande de renouvellement d’autorisation d’exploiter et que, de ce fait, le réaménagement du site pourra être mené à bien avec la fin de l’exploitation de la centrale d’enrobage.
Si, pour notre association, ces propositions vont dans le bon sens, nous constatons que, sur le terrain, il y a des dérives.
En effet, nous avons observé, à maintes reprises, que le remblaiement du trou d’extraction de l’entreprise Budillon Rabatel se fait avec des matériaux et déchets non compatibles avec la présence d’une nappe phréatique très sensible qui dessert de nombreuses sources privées et des captages communaux.

De plus, l’entreprise Budillon Rabatel stocke illégalement sur le site des matériaux non inertes issus du BTP, du fraisage de routes, des plaques d’enrobé…et ce, sur un sol incapable de filtrer une quelconque pollution.
Devant un constat aussi inquiétant, on ne peut pas rester inactif. C’est pour cela que nous interpelons les responsables de la nouvelle communauté de communes « St Marcellin-Vercors-Isère ».

Nous avons adressé un courrier en ce sens à Madame la Députée de la circonscription, à Monsieur Pérazio, Conseiller départemental en charge de l’eau potable, Monsieur le Maire de La Sône, Monsieur le Président de la communauté de communes « St Marcellin-Vercors-Isère » et à ses 3 vice-présidents, Messieurs Revol, délégué au projet de territoire et de développement durable, Lavergne, délégué à l’environnement et Cartier, délégué à l’eau.
Dans ce courrier, nous demandons la tenue d’une table ronde entre tous les élus du secteur en charge de l’environnement et de l’eau potable afin de prendre le plus rapidement possible, les mesures qui s’imposent pour éviter tous risques sanitaires et environnementaux.

Pour encore plus sensibiliser les populations et les élus à tous ces problèmes, SES organise une exposition photos qui permettra de mieux comprendre le combat que mènent les riverains afin de préserver la santé, la qualité de l’eau et l’environnement. Cette exposition aura lieu du 24 mars au 26 mars 2017 dans la salle réservée aux expositions de la mairie de La Sône, place de la Vierge Noire.
Durant ces 3 jours, elle sera ouverte au public de 14h à 19h.
L’association « Non à la Centrale d’enrobés à St Marcellin » participera à cette exposition.
LA QUALITE DE L’AIR ET LA QUALITE DE L’EAU SONT L’AFFAIRE DE TOUS ! AGISSONS POUR LES PRESERVER !